top of page

Foire aux questions

  • Question : quel intérêt y a t-il pour moi de devenir un écolomiste coopérant ?
    Il y en a plusieurs :
    - Vous gardez votre indépendance locale mais vous bénéficiez d’une couverture nationale et d'outils spécifiques.
    - Vous pouvez disposer de moyens de prospection et de travail qui sont élaborés à grande échelle par des groupes de réflexion ayant des compétences multiples..

 

  • Quelles sont les conditions pour rejoindre votre coopération ?
    - Etre coopté par un autre membre de le coopérative et présenter des garanties de compétences liées aux démarches et propositions de services faites auprès des particuliers, des entreprises ou des collectivités.

 

  • Quelles sont les conditions pour pouvoir être agréé afin d’intervenir auprès des particuliers au nom des écolomistes coopérants ?
    - Vous devez vous-même être  évalué avec un quotient d’indépendance et de résilience personnelle au-dessus de 50. (voir le site : http://qir.com-une.com )

 

  • Est-il possible de pouvoir intervenir auprès des particuliers, des entreprises et des collectivités ?
    - Chaque domaine d’intervention correspond à un domaine de compétences spécifique. Si vous démontrez des compétences multiples, intervenir auprès de différentes cibles de prospection est possible. Il est toutefois difficile d'envisager qu'un ingénieur conseil sans expériences spécifique puisse intervenir dans une entreprise de 1.000 personnes.
     

  • En quoi les sites ecolomie.com ou simplicitevolontaire.com peuvent avoir une utilité dans les démarches et les offres de services faites auprès des particuliers, des entreprises ou des collectivités ?
    - Ces domaines représentent une forme de légitimité et de crédibilité. L’objectif de ces sites est de devenir des vitrines et surtout des références pour toutes les personnes qui souhaitent trouver des réponses à leurs questions et leurs problèmes de résilience. Chaque entité peut avoir accès librement et gratuitement à la base de connaissances disponibles sur les site ou les cercles spécifiques d'échanges sur Discord.

 

  • Vous n’avez pas peur de mélanger des activités bénévoles avec des démarches commerciales intéressées ?
    - Dans les sites et les réseaux d’échanges sur les serveurs Discord, l’accès est libre et gratuit. Les conseils, idées et éléments qui y sont donnés sont aussi libres d’accès et gratuits. Facturer les services d’un prestataire qui intervient chez un particulier, une entreprise ou une collectivité qui souhaite bénéficier des compétences d’un conseiller auditeur ou d’un ingénieur conseil est tout à fait naturel et légitime.

 

  • J’ai déjà un travail, serait-il possible de devenir écolomiste associé et d’intervenir dans le cadre de missions dans le domaine qui m’intéresse ?
    - Oui, vous pouvez travailler à temps partiel en prenant un statut de travailleur indépendant. Vous pourrez alors gérer vos temps d’interventions comme bon vous semble.

 

  • Comment puis-je prouver ma compétence à intervenir auprès des entreprises ?
    - Dans un premier temps vous pouvez intervenir sur les cercles Discords consacrés à la simplicité volontaire et/ou à l’écolomie en actions. En postant vos savoirs faire, vos expériences et en démontrant l’utilité de vos interventions sur les échanges, vous parviendrez rapidement à être reconnu comme un intervenant potentiel.

 

  • Où puis-je accéder aux échanges entre les écolomistes coopérants ?
    - Il existe des salons et des rubriques qui ne sont accessibles qu’aux membres de la SCOOP sur les serveurs Discord. Dès que vous serez coopté, les espaces réservés deviendront accessibles.
     

  • Qu’est-il possible de trouver dans les espaces réservés aux écolomistes coopérants ?
    - Selon votre domaine d’intervention, vous pourrez trouver des flyers, des méthodologies commerciales et des documents de synthèses que vous pourrez adapter et personnaliser pour vos démarches.

 

  • La tarification est-elle libre ou imposée ?
    - La facturation comme la tarification est imposée par les écolomistes coopérants après concertation. Elle correspond à des montants légitimes observés dans les sociétés de conseils traditionnels. La tarification des interventions peut toutefois être très variable selon le domaine d’intervention. La mise en place d’un label d’écolomie certifié dans une entreprise de 20 personnes n’est pas du tout la même que pour une entreprise de plus de 500 personnes.

 

  • Est-il possible de contester un outil et de proposer une nouvelle démarche ?
    - Oui, votre proposition sera alors soumise en commission paritaire et sera considérée comme recevable si une majorité du bureau l’adopte.

 

  • Qu’entendez-vous par le fait qu’un écolomiste coopérant doit être impliqué dans son environnement proche ?
    - Dans toutes les démarches et les réflexions liées à la transition, il existe une convergence de point de vues sur le fait que chacun doit être un acteur de référence sur son secteur d’influence. En clair, vous devez avoir participé ou élaboré des actions permettant de créer des échanges de savoirs et de savoir faire dans votre environnement de proximité.

 

  • Pourquoi avoir limité l’obtention du Label d’écolomie à l’intéressement du personnel lui-même lié au respect des 10 écommandements ?
    - Les outils proposés sont plus globaux Toutefois, en engageant l’ensemble des personnes travaillant de concert dans un projet d’entreprise,  la garantie de résultat est plus importante que si les seuls dirigeants s'investissent dans un projet lié et limité à des économies d’énergies, à une diminution du volume des déchets, à une augmentation des marges.…

 

  • Pourquoi ne pas avoir lié la délivrance du Label d’écolomie à une certification ISO 14001 par exemple ?
    - Le coût d’un audit externe pour une certification ISO 14001 peut varier de quelques milliers d’euros à plusieurs dizaines de milliers d’euros. La démarche en matière d’écolomie est d’abonder dans la simplicité volontaire.

 

  • Si l’approche des particuliers peut être simple, quels sont les modes de communication préconisés pour approcher les chefs d’entreprises ou les responsables de collectivités locales ?
    - Le phoning, le mailing et même le ciblage via internet deviennent complexes et permettent de plus en plus difficilement de solliciter les décideurs. L’approche doit être plus relationnelle via des réseaux profilés et des recommandations personnalisées. La nécessité de disposer d’une carte d’entrée référente est plus que jamais indispensable.

 

  • Qu’entendez-vous par zone d’influence ?
    - Cette zone peut varier suivant les zones géographiques toutefois un rayon de 20 à 50 kilomètres autour de son point de chute semble être un secteur de prospection adapté à une démarche qui doit être vertueuse et respecter l’environnement et donc limiter les déplacements énergivores.

 

  • Puis-je travailler en dehors de ma zone d’influence ?
    - A priori non pour respecter la règle éthique limitant les déplacements énergivores mais il peut être justifié de réaliser un déplacement ponctuel plus important, si une recommandation relationnelle se justifiait.

 

  • Est-il possible d’envisager d’obtenir une zone d’activités réservée ou exclusive ?
    - Très clairement non ! Plusieurs auditeurs ou ingénieurs conseils indépendants peuvent être amenés à travailler sur un même secteur géographique. Toutefois, pour éviter les doublons ou les chevauchements d’exécutions, il est exigé un travail de concert pour une ou plusieurs personnes qui travaillent dans la même zone de prospection.

 

  • Que se passerait-il en cas de conflit de loyauté, de probité ou d’intérêts entre plusieurs intervenants au nom des écolomistes coopérants.
    - Dans cette hypothèse, le bureau collégial de l’association serait amené à délibérer avec la décision, le cas échéant, de retirer l’agrément d’un écolomiste associé qui ne respecterait pas l’éthique et la charte liées à leur fonction ou leur représentation.

 

  • Votre démarche m'intéresse mais je suis un novice, je vis actuellement dans une grande ville avec l'impossibilité pour moi d'améliorer mon Q-ir. Que puis-je faire ?
    - Dans un premier temps changer de vie, ce qui nécessite dans votre situation un grand courage et une forte détermination..

 

  • Quel est le marché potentiel pour la mise en place de l'intéressement du personnel dans les PME PMI ?
    - Selon une étude réalisée par la DARES (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), 26% des entreprises ont mis en place l'intéressement du personnel dans les entreprises de moins de 50 salariés en 2018. Ce chiffre est proche de zéro pour l'intéressement lié à un engagement basé sur l’écolomie et les 10 écommandements.

 

  • Je ne suis pas très à l'aise avec Discord, je préfère et j'utilise plus fréquemment WhatsApp, Signal ou Telegram. Est-il possible d'envisager de créer un espace d'échange dans l'une de ces applications ?
    - Non. Nous devons utiliser un outil commun. Discord est effectivement une plate-forme plus difficile d'accès mais ses 400 millions d'utilisateurs montrent que passé un certain temps d'adaptation, l'outil est beaucoup plus performant et offre des possibilités et des fonctionnalités sans commune mesure. 

 

  • Je vois que vous utilisez ici et là des fonctionnalités qui ne sont pas optimisées, puis je vous proposer mes services pour améliorer vos présentations ?
    - Bien volontiers à la seule condition de principe que cette prestation soit bénévole. Toutes les interfaces publiques (sites, formulaires, documents, réseaux, logos…) sont accessibles et visibles gratuitement et sans réserves. Seul l'espace des écolomistes coopérants est en accès réservé.

 

  • Je suis actuellement bloqué en ville par des contraintes budgétaires et familiales mais j'aimerais devenir ingénieur conseil afin d'intervenir dans les entreprises pour les aider à mettre en place l'intéressement du personnel lié à l'écolomie. Que dois je faire ?
    - Intervenir sur discord, apporter votre contribution au domaine public. Montrer votre motivation.

 

  • Vous évoquez la notion des “10 écommandements”. Cela me met mal à l'aise et donne le sentiment d'une dictature verte, cette présentation comme d'autres est-elle figée dans le marbre ?
    - Bien entendu tout est discutable, négociable et modifiable. C'est l'intelligence d'un groupe cohérent et structuré qui peut reconnaître ses erreurs d'appréciation ou de communication. La concertation vers une zone de convergence peut faire bouger les lignes.
     

  • Est-il possible d'utiliser certains logos, symboles d'activités, pour les appliquer dans des initiatives locales.
    - Oui les logos pour les Echos, les Cercles, les Repare Café, les Cuisines partagées, les Jardins voizins, l'espace de santé libre, les paires castors, la fête des voisins, la fête du savoir-faire etc... sont des logos associés à des activités locales et peuvent être repris dans d'autres lieux sans exigences particulières si ce n'est le respect des règles éthiques liées à ces différentes initiatives.

 

  • Avez-vous d'autres questions ?
    - Rendez-vous sur les Cercles de l’écolomie en actions. Téléchargez tout d'abord l'application Discord sur votre smartphone (si ce n'est pas déjà fait) et suivez le lien d'invitation. Vous pourrez ensuite dans les salons appropriés poser les questions pour lesquelles les réponses ne sont pas développées ici.

bottom of page